QUT ePrints

De la reconstruction a l’augmentation du corps humain en medecine restaurative et en cybernetique

Nicogossian, Judith (2010) De la reconstruction a l’augmentation du corps humain en medecine restaurative et en cybernetique. PhD thesis, Queensland University of Technology.

Abstract

Aux confluences historiques et conceptuelles de la modernité, de la technologie, et de l’« humain », les textes de notre corpus négocient et interrogent de façon critique les possibilités matérielles et symboliques de la prothèse, ses aspects phénoménologiques et spéculatifs : du côté subjectiviste et conceptualiste avec une philosophie de la conscience, avec Merleau-Ponty ; et de l’autre avec les épistémologues du corps et historiens de la connaissance Canguilhem et Foucault. Le trope prometteur de la prothèse impacte sur les formations discursives et non-discursives concernant la reconstruction des corps, là où la technologie devient le corrélat de l’identité. La technologie s’humanise au contact de l’homme, et, en révélant une hybridité supérieure, elle phagocyte l’humain du même coup. Ce travail de sociologie des sciences (Latour, 1989), ou encore d’anthropologie des sciences (Hakken, 2001) ou d’anthropologie bioculturelle (Andrieu, 1993; Andrieu, 2006; Andrieu, 2007a) se propose en tant qu’exemple de la contribution potentielle que l’anthropologie biologique et culturelle peut rendre à la médecine reconstructrice et que la médecine reconstructrice peut rendre à la plastique de l’homme ; l’anthropologie biologique nous concerne dans la transformation biologique du corps humain, par l’outil de la technologie, tant dans son histoire de la reconstruction mécanique et plastique, que dans son projet d’augmentation bionique. Nous établirons une continuité archéologique, d’une terminologie foucaldienne, entre les deux pratiques. Nous questionnons les postulats au sujet des relations nature/culture, biologie/contexte social, et nous présentons une approche définitionnelle de la technologie, pierre angulaire de notre travail théorique. Le trope de la technologie, en tant qu’outil adaptatif de la culture au service de la nature, opère un glissement sémantique en se plaçant au service d’une biologie à améliorer. Une des clés de notre recherche sur l’augmentation des fonctions et de l’esthétique du corps humain réside dans la redéfinition même de ces relations ; et dans l’impact de l’interpénétration entre réalité et imaginaire dans la construction de l’objet scientifique, dans la transformation du corps humain. Afin de cerner les enjeux du discours au sujet de l’« autoévolution » des corps, les théories évolutionnistes sont abordées, bien que ne représentant pas notre spécialité. Dans le cadre de l’autoévolution, et de l’augmentation bionique de l’homme, la somation culturelle du corps s’exerce par l’usage des biotechnologies, en rupture épistémologique de la pensée darwinienne, bien que l’acte d’hybridation évolutionnaire soit toujours inscrit dans un dessein de maximisation bionique/génétique du corps humain. Nous explorons les courants de la pensée cybernétique dans leurs actions de transformation biologique du corps humain, de la performativité des mutilations. Ainsi technologie et techniques apparaissent-elles indissociables de la science, et de son constructionnisme social.

Impact and interest:

Citation countsare sourced monthly from Scopus and Web of Science® citation databases.

These databases contain citations from different subsets of available publications and different time periods and thus the citation count from each is usually different. Some works are not in either database and no count is displayed. Scopus includes citations from articles published in 1996 onwards, and Web of Science® generally from 1980 onwards.

Citations counts from the Google Scholar™ indexing service can be viewed at the linked Google Scholar™ search.

Full-text downloads:

1,159 since deposited on 21 Apr 2010
245 in the past twelve months

Full-text downloadsdisplays the total number of times this work’s files (e.g., a PDF) have been downloaded from QUT ePrints as well as the number of downloads in the previous 365 days. The count includes downloads for all files if a work has more than one.

ID Code: 31911
Item Type: QUT Thesis (PhD)
Supervisor: Kendall, Gavin& Hanna, Barbara
Keywords: augmentation, autoévolution, bioculturel, bionique, biopouvoir, chirurgie plastique, cyborg, évolution, phénoménologie, prothèse, reconstruction, technologie
Institution: Queensland University of Technology
Deposited On: 21 Apr 2010 16:40
Last Modified: 29 Oct 2011 05:56

Export: EndNote | Dublin Core | BibTeX

Repository Staff Only: item control page